|
La Société canadienne
de géotechnique
The Canadian
Geotechnical Society
|
|
La Société canadienne de géotechnique
Facebook
LinkedIn
The Canadian Geotechnical Society

Message du président - mars 2018


Dharma Wijewickreme

Alors que nous amorçons la saison printanière de 2018, j'ai le plaisir d'écrire ce message pour vous faire part de quelques réflexions et de nouvelles de la Société canadienne de géotechnique (SCG).

En tant que la société savante de la géotechnique et des géosciences connexes au Canada, notre principal objectif a été, et est toujours, à juste titre, de servir nos membres par divers moyens, notamment : l'avancement des connaissances par la recherche et l'innovation, la diffusion des connaissances techniques et scientifiques et la création de possibilités d'échange d'information entre les universités, l'industrie et le gouvernement. Nous faisons toujours bonne figure dans ces domaines et contribuons à la reconnaissance de géoprofessionnels qualifiés, ce qui nous permet d'offrir des services professionnels et des produits géotechniques de haute qualité à l'ensemble de la société.

L'assurance qualité est l'une des clés de la durabilité et de la fiabilité de ce que nous faisons en tant que professionnels. Avec une concurrence de plus en plus vive sur le marché, l'équilibre entre la qualité et le rapport coût-efficacité est depuis longtemps un défi majeur et devient un facteur dominant. À cet égard, je crois qu'il est opportun et important pour nous de poser la question : « Comment pourrions-nous inciter et soutenir les géoprofessionnels pour qu'ils fournissent des produits et des services de haute qualité en géotechnique et justifier une rémunération juste et appropriée dans un environnement commercial hautement concurrentiel? » On considère parfois que ces questions « non techniques » devraient être traitées par des organismes de réglementation professionnelle et d'autres entités similaires, et qu'elles ne doivent pas être du ressort de sociétés savantes comme la SCG. Je crois personnellement que notre Société peut également contribuer à cet aspect important de nos efforts professionnels.

Notre géoprofession possède des attributs intrinsèquement uniques puisque nous gérons des matériaux à base de terre qui sont extrêmement complexes et variables et qui comportent des incertitudes. Par exemple, nos approches pour la conception de « produits géotechniques » sont difficiles à codifier, ce qui entraîne des défis particuliers pour assurer la qualité d'une manière uniforme dans notre pratique; à cet égard, ce serait tout un défi en revanche d'essayer de codifier des approches pour les études géotechniques! Je crois qu'il est opportun d'avoir une conversation entre nous sur ces considérations non techniques, mais importantes, liées à l'assurance qualité. Je vous invite à prendre un moment pour y réfléchir et à nous faire part de vos réflexions.

Permettez-moi maintenant de vous présenter quelques nouvelles sur les activités de la SCG.

Nous avons apporté d'autres améliorations au site Web de la SCG. En outre, nous avons personnalisé davantage le tableau de bord maSCG, qui comporte des volets de navigation conviviaux récemment mis à jour. Si vous ne l'avez pas encore fait, ouvrez une session sur le site cgs.ca et jetez-y un coup d'œil. Merci à Wayne Gibson (directeur, Administration et finances) et à notre fournisseur de site Web pro.Net d'avoir travaillé fort pour accomplir cette tâche.

Lorsque vous lirez ce message, vous devriez déjà avoir reçu la version mise à jour de l'erratum de la 4e édition du Manuel canadien d'ingénierie des fondations (MCIF). Une autre tâche importante en cours est d'établir un cadre pour la prochaine édition (en ligne) du MCIF; elle n'est pas simple et prend un peu plus de temps que nous l'aurions souhaité.

Nos prochaines Tournées de conférences transcanadiennes (TCT) sont organisées : le Dr Tom O'Rourke (Université Cornell, Ithaca, État de New York) sera le conférencier de la TCT du printemps 2018, et le Dr Alex Sy (Klohn Crippen Berger, Vancouver, C.-B.) a aimablement accepté d'être celui de l'automne 2018.

Sincères remerciements à Suzanne Powell (v.-p. technique) pour avoir organisé le travail relatif au MCIF et aux TCT susmentionnés. Je tiens également à exprimer ma gratitude à Kent Bannister (v.-p. aux finances) pour le leadership dont il a fait preuve au sein du Groupe de travail consultatif sur les finances pour examiner les meilleurs moyens d'investir les fonds de la SCG, et à Jean Côté (v.-p. aux communications et aux services aux membres) pour avoir travaillé à la mise en place d'un nouveau Comité des membres et d'une nouvelle stratégie de communication.

Une autre tâche importante qui se pose périodiquement est de nommer les nouveaux directeurs des comités et divisions techniques, ainsi que les nouveaux directeurs de section, pour remplacer ceux qui terminent leur mandat de trois ans. À cet égard, permettez-moi tout d'abord de profiter de l'occasion pour remercier tous les bénévoles qui se sont retirés à la fin de l'année 2017 pour leur importante contribution à la SCG. J'ai le plaisir d'annoncer que, pour l'année 2018, les nouveaux représentants des divisions et des sections techniques au Comité exécutif (CE) sont Nicholas Vlachopoulos et Andrea Lougheed, respectivement. De plus, Maraika DeGroot agira à titre de nouvelle représentante des jeunes professionnels au CE. Je souhaite également la bienvenue à plusieurs nouveaux directeurs de division : Dipanjan Basu, Jasmin Raymond, René Laprade, Magdalena Krol et Mohsen Nicksiar; aux directeurs de section : Dwayne Tannant, Renato Macciotta, Leanne McLaren, Billy Singh, Michael James et Christopher McQueen; et aux directeurs de comité : Sumi Siddiqua et Thomas Pabst. La liste la plus à jour de tous les bénévoles de la SCG en 2018 est publiée ailleurs dans ce numéro.

Comme je l'ai mentionné dans mon dernier message du président, Mario Ruel a été nommé président désigné de la SCG pour 2018; il deviendra président de la Société pour 2019-2020. Je tiens à féliciter et à accueillir chaleureusement M. Ruel, qui siégera également au Comité exécutif de 2018 dans le cadre de ce nouveau rôle.

Le volume de travail considérable et souvent assujetti à des contraintes de temps que comporte le fonctionnement de la SCG ne peut être accompli sans l'engagement et le dévouement des directeurs du Bureau national de la SCG. Je voudrais exprimer ma gratitude à Michel Aubertin (directeur général), Wayne Gibson (directeur, Administration et finances) et Lisa McJunkin (directrice, Communications et services aux membres) pour leurs remarquables contributions et leur soutien à cet égard.

C'est le moment où la SCG demande aux membres de soumettre des candidatures pour ses distinctions et prix annuels. Des renseignements supplémentaires sur ces mises en candidature sont présentés ailleurs dans ce numéro. N'hésitez pas à proposer la candidature de vos collègues méritants pour qu'ils soient récompensés par ces distinctions de la SCG.

Notre Société est appuyée par les généreux dons de nos commanditaires. J'aimerais profiter de l'occasion pour remercier les sociétés suivantes pour leurs contributions pour l'année 2018 : Advanced Construction, DownUnder Geotechnical; Geo-Slope International; GKM Consultants; Golder Associates; Insitu Contractors; Klohn Crippen Berger; Knight Piésold Consulting; Mobile Augers and Research; Naviq Consulting; Reinforced Earth; Rocscience; SoilVision, Stantec; Thurber Engineering; et Trek Geotechnical.

J'aimerais vous transmettre la nouvelle que Kerry Rowe (ancien président de la SGG, 2001-2002) a été nommé Officier de l'Ordre du Canada. L'Ordre du Canada est un ordre national canadien qui a été établi pour rendre hommage à ceux et à celles qui incarnent les plus hautes qualités de la citoyenneté et dont les contributions enrichissent la vie des autres. Concrètement, pour ses « contributions déterminantes au domaine du génie géoenvironnemental, notamment pour ses recherches novatrices sur les systèmes de barrière pour déchets ». Félicitations et meilleurs vœux de la part de la SCG, M. Rowe!

Je vous invite à inscrire les dates des conférences suivantes de la SCG à vos calendriers pour y participer : Géorisques 7, la 7e conférence canadienne sur les géorisques, qui aura lieu du 3 au 6 juin 2018, à Canmore, en Alberta, et la 71e conférence annuelle de la SCG, GéoEdmonton, qui se déroulera du 23 au 26 septembre, à Edmonton, en Alberta. Veuillez consulter les sites Web de ces conférences, geohazards7.ca et geoedmonton2018.ca, pour obtenir de plus amples renseignements.

Comme nous le savons tous, nos membres sont la clé du succès et de la force de la Société. Donc, si vous ne l'avez pas encore fait, veuillez consulter le site cgs.ca, ou écrire au Bureau national de la SCG (admin@cgs.ca) pour renouveler votre adhésion à la SCG pour 2018.