|
La Société canadienne
de géotechnique
The Canadian
Geotechnical Society
|
|
La Société canadienne de géotechnique
Facebook
LinkedIn
The Canadian Geotechnical Society
La Société
canadienne de
géotechnique
Facebook
LinkedIn
|
|
|
|

Message from the President

Ian Moore, Président de la Société Canadienne de géotechnique

L'hiver 2021

Salutations à vous, membres et amis de la SCG,

Je rédige ce message en revenant tout juste de notre extraordinaire conférence annuelle de la SCG à Niagara Falls, en Ontario. J’aimerais m’attarder sur cet événement en particulier, sur ce que les conférences annuelles m’apportent en tant que membre et sur leur importance pour la Société dans son ensemble.

Tout d’abord, je félicite le président de la conférence, Masoud Manzari, tous les membres du Comité organisateur local de GéoNiagara 2021 ainsi que Lisa Reny, Emily Fournier et Bill Reny de chez Karma-Link, pour cette excellente conférence. Je vous lève mon chapeau pour l’excellente façon dont vous avez réalisé la première conférence en personne au sortir de la COVID-19 et pour la façon sûre, calme et structurée dont vous avez accompagné nos interactions interpersonnelles, ainsi que pour avoir permis une participation à distance. D’autres sociétés techniques de partout au Canada ont demandé des renseignements sur la façon dont vous avez réalisé cet exploit et peuvent en apprendre beaucoup auprès de vous tous sur la façon de relever un défi de ce genre. Plusieurs d’entre elles veulent ardemment suivre votre exemple.

Je remercie tous les membres du Conseil de direction de la SCG, qui ont participé à notre réunion annuelle, que ce soit en personne ou en ligne. Je remercie particulièrement nos trois vice-présidents de la SCG, Andrea Lougheed, Justyna Kos-Fairless et Mamadou Fall, de vos contributions lors de la réunion du Conseil et de la conférence. Je remercie également les représentants du Comité exécutif, Vincent Castonguay, Thomas Pabst et Billy Singh, pour leurs rôles de représentants auprès de leurs trois différents groupes (nos jeunes professionnels, nos comités et divisions techniques ainsi que nos sections locales).

L’Allocution R.M. Hardy est toujours un fait saillant de la conférence et une excellente façon de commencer les comptes-rendus techniques, puisque les membres du Comité organisateur local confèrent cet honneur à l’une ou à l’un de leurs collègues qui est au sommet de ses contributions professionnelles. Mark Diederichs n’a certes pas déçu et a utilisé ses talents de conférencier hors pair pour communiquer de nombreux aspects importants de certains des projets difficiles, mais marquants, de travaux au rocher auxquels il a contribué au fil des ans. J’ai adoré la mise en contexte de M. Diederichs dans le cadre de sa relecture d’un article historique de Ralph Peck sur l’approche observationnelle.

Lors du dîner de la Médaille Legget, nous avons honoré notre éminent collègue, Doug Van Dine, qui a énormément contribué à notre communauté, autant de façon professionnelle qu’à titre de bénévole. Reconnaître l’excellence de nos collègues, qu’ils soient étudiants, praticiens ou universitaires chevronnés a été une excellente façon de commencer les activités de la journée. Au cours du banquet de remise des prix de la SCG en soirée, Kellylee Evans a fait un travail exceptionnel en tant que maîtresse de cérémonie, en nous divertissant tandis que nous reconnaissions l’excellence dans l’ensemble de la Société tout au long de la soirée.

Mardi matin a commencé, pour certains d’entre nous, par un déjeuner de réseautage pour les femmes couronné de succès, organisé par Nikol Kochmanová et Justyna Kos-Fairless, avec l’aide de Julia Brown. Environ 50 femmes y ont participé et j’étais ravi d’être présent et de représenter l’appui de la Société. Peu de temps après cela, le Colloquium de la SCG a été présenté par Renato Macciotta et la présentation lauréate du Prix de l’étudiant gradué a été effectuée par Megan McKellar. Notre dîner d’affaires s’est bien déroulé et je remercie les vice-présidents de la SCG pour leurs contributions. Après un agréable moment de socialisation à la Soirée à saveur locale, nous nous sommes rassemblés à nouveau mercredi matin pour les derniers événements de la conférence. J’ai tout particulièrement apprécié la présentation des deux Prix pour le meilleur article de conférence et la célébration d’éminents géotechniciens de partout en Ontario, au dîner-conférence à saveur patrimoniale, grâce au travail remarquable d’Harry Oussoren et de son équipe. Vous pourrez obtenir de plus amples renseignements sur la Conférence, notamment sur les lauréats des prix, dans le présent numéro de Géotechnique canadienne.

La conférence annuelle est réellement l’une des forces de la Société canadienne de géotechnique, ainsi que le pourcentage impressionnant de nos membres qui y assistent chaque année (bien plus élevé que celui de plusieurs autres sociétés savantes) et les excellents programmes sociaux et techniques qui correspondent à la structure qui nous rassemble en tant que communauté. Pour moi, interagir de nouveau en personne a été merveilleux et j’ai trouvé positif et dynamisant d’écouter les multiples excellentes présentations, de parler avec les exposants et de renouer le contact avec des amis et des collègues de partout au pays. J’ai déjà hâte à la 75e conférence annuelle à venir, une réalisation extraordinaire pour notre société et, à ma connaissance, ce record pour nos conférences au fil des ans est inégalé par d’autres groupes semblables à l’échelle internationale. J’espère que vous pourrez vous joindre à nous à GéoCalgary 2022 pour ce qui sera, j’en suis sûr, un autre événement exceptionnel.

 

Ian Moore